Protest 2.0

The IMCO Rapporteur and MEPs tabled 847 amendments. The Compromise Amendments have been drawn up and the committee will vote on the final list on 14th July.

The prospects of a favorable vote that rejects most of the Commission proposals are good. The statements by MEPs during the debate on the amendments indicate majority support for our arguments.

This has been achieved through careful discourse with the MEPsand we shall continue along that path. We draw your attention that no matter how upset you may be with the EU you must always retain a polite and civil attitude in your contacts with MEPs. Focus on the S&D members as the more we win over the greater our chances of success.

When you read our article about the debate, you will see that:

  • EPP, ECR, ALDE clearly support a totally watered down version of the Commission proposal
  • S&D and the Greens are for more stringent measures.
  • EFDD and ENF support an outright rejection of the proposal.

What can YOU do?

Step 1: Inform your friends

restrizioni-UE-europarlamentoThe Commission and the Council want to ban most legally-held firearms and want to register millions of firearms that are currently free such as blank firing guns and deactivated firearms.

They even want to prohibit and destroy deactivated firearms and confiscate your semi automatics.

Read more in EN | DE | IT

Step 2: Write to your politicians

p10aContact your national Government: Address List for Contacts

Contact the Members of European Parliament: Mail adresses of MEPs

Please remember to politely express your disappointment for the way the EU is treating you and how you are losing faith in it. You can say that as a result of this you are considering supporting BREXIT or a similar movement in your country. Use your own words.

Contact your local politicians.

Politely inform them about the impact on yourself and attract their sympathy – focus on the S&D members. The automatical translation of our German partner might be of help, too:  Step 3 of GRA

More information in EN | DE

Step 3: Sign and share our Petition!

Sign our petition!

Sign our petition!

Meanwhile more than 328,000 citizens signed this petition. This is still far too low in relation to 15 to 20 million gun owners within the EU.

Circulate this petition especially in your local clubs. Take your notebook with you and help your friends who do not have internet access to sign. When doing so inform them of the Commission proposals and the threat to them.

Petition in 22 languages

Step 4: Donate generously towards our Fighting Fund.

DonateEstablished collaborating organisations such as FESAC and ANARMA, as well as individual team members, are exhausting their funds which are badly required to sustain their efforts.

This is where YOU can make a difference and show your appreciation for the sterling work being done by our colleagues who are devoting their valuable resources of time and money to our just cause and who are the key to our survival.

More information in EN | FR | DE

One thought on “Protest 2.0

  1. Bernard Laudon

    Bonjour à vous, nos Députés Européens,
    Honorable Members of the EU Parliament

    Et si la Commission nous pondait une Directive renforçant l’épreuve du permis de conduire afin supprimer les accidents causés par les chauffards qui roulent sans permis? Ne riez pas: la Directive sur les armes sort exactement du même tonneau!

    Jusqu’aux attentats de novembre le grand public pouvait penser que les mitraillages à l’AK47 Kalashnikov se limltaient aux réglements de comptes entre dealers dans les banlieues. Et voilà que soudain il se retrouve aux premières loges!

    Pour répondre à son attente de sécurité, la Commission Européenne s’est livré à une opération de communication au détriment des Chasseurs, Tireurs Sportifs et Collectionneurs désignés comme sources d’approvisionnement alors qu’il est notoire que l’origine de ces armes est un trafic Balkans-Banlieues et que trente ans aprés Schengen les frontières de l’UE sont toujours des passoires.

    Claude Junker:

    1)”Nous proposons des contrôles plus stricts de la vente et de l’enregistrement des armes à feu…. ”
    2)”Nous présenterons sous peu un plan d’action de lutte contre le trafic des armes illicites.”

    En bon français: “Comme il est autrement plus difficile de réprimer les terroristes que les Chasseurs, Tireurs et Collectionneurs, qui ne détiennent des armes qu’aprés avoir rempli un lourd dossier administratif, commençons par nous attaquer à ces derniers, on verra plus tard pour le trafic Balkans-Banlieues.”

    Impuissante à mettre fin au trafic d’armes la Commission jette d’honnêtes gens en pâture à un public peu au courant de ces questions afin de lui donner l’illusion qu’elle combat le terrorisme….”avec la plus grande fermeté.”

    Des dizaines des milliers de fusil d’assaut de type AK47 Kalashnikov ont atterri dans les cités. À qui veut-on faire croire que les terroristes en seraient réduits à bricoler des armes semi-automatiques ou des armes neutralisées alors qu’ils ont des stocks d’authentiques fusils d’assaut sous la main?

    Il suffit de lire les journaux pour savoir que la moindre embrouille entre dealers se règle désormais à coups de rafales d’AK47. La Commission voudrait-elle faire croire au public que les terroristes n’ont pas accès aux mêmes Kalashnikov que leurs copains dealers de Marseille-Nord et autres banlieues?

    Rien de tout cela ne tient debout et l’opération de communication est évidente!

    Le trafic d’armes est illégal et par définition les hors-la-loi se moquent bien des lois. Leur mise en état de nuire incombe aux services de Renseignement, de Police et de Douane. Si des moyens plus efficaces et des pouvoirs plus larges leurs sont nécessaires, qu’on les leurs donne!

    Article du Monde sur la provenance des armes trouvées au Bataclan.

    (Le fusil d’assault Zastava est la version serbe du Kalashnikov)

    LE MONDE
    Démantèlement en Serbie d’un trafic d’armes vers la France
    Le Monde.fr avec AFP et Reuters | 16.12.2015 à 17h2

    La police serbe a opéré un coup de filet dans un « grand réseau de trafic d’armes vers la France » et arrêté deux ressortissants serbes, a déclaré mercredi 16 décembre le ministre de l’intérieur, Nebojsa Stefanovic, à la télévision nationale (RTS). Fin novembre, on apprenait qu’une partie des fusils d’assaut utilisés par les auteurs des attentats du 13 novembre à Paris provenaient d’ex-Yougoslavie, comme le confirmait le responsable d’une usine d’armement serbe. Le ministère n’a cependant établi aucun lien direct entre les deux enquètes.
    Dans le cadre de l’opération menée mardi soir dans le nord de la Serbie, la police de Novi Sad, qui travaille sur ce réseau depuis « plusieurs mois », a saisi dans le véhicule des deux suspects « des fusils-mitrailleurs, un peu plus de trois kilogrammes d’explosif, des fusils automatiques et une importante quantité de munitions », a indiqué M. Stefanovic. Dans un autre communiqué, la police avait précisé qu’il s’agissait de « trois kilos d’explosif plastique, deux détonateurs, neuf grenades à main, trois fusils automatiques, deux fusils-mitrailleurs et 160 balles de calibre 7,62 mm ».
    http://www.lemonde.fr/attaques-a-paris/article/2015/12/16/demantelement-en-serbie-d-un-trafic-d-armes
    vers-la-france_4833324_4809495.html#QceTt5Abm2re3TvB.99

    Autriche: arrestation de deux personnes soupçonnées de lien avec les attentats du 13 novembre.
    Dans les jours ayant suivi les attentats du 13 novembre, la police française et Interpol ont demandé au ministère de l’intérieur serbe de vérifier les numéros de série de sept armes. « Nous avons reçu les numéros et confirmé que toutes ces armes avaient été fabriquées par Zastava », a affirmé Milojko Brzakovic, directeur de l’usine contrôlée par l’Etat serbe, qui déclarait également qu’elles « avaient été envoyées à des dépôts militaires en Slovénie, en Bosnie et en Macédoine ». Il s’agit notamment de M70, des versions améliorées de l’AK47 soviétique (kalachnikov) datant des années 1980. Selon la direction de l’usine, ils ont pu passer par le marché noir, qui recycle les armes des guerres balkaniques.”j
    http://www.lemonde.fr/attaques-a-paris/article/2015/12/16/demantelement-en-serbie-d-un-trafic-d-armes-vers-la-france_4833324_4809495.html

    Que la Commission nous prouve que ce sont des armes légales bidouillées qui arment les terroristes. Les armes légales et leurs détenteurs sont fichés dans la base de données AGRIPPA*. Si une arme initialement légalement détenue était impliquée dans un attentat son origine serait immédiatement connue. La Commission est en mesure de prouver ses accusations. Qu’elle le fasse!

    Voir en annexe les pièces exigées pour obtenir une autorisation de détention d’arme.

    L’Europe n’a-elle pas suffisamment de problèmes -€uro, TTIP, Brexit, Grexit, Turquie, migrants, chômage, terrorisme- pour que la Commission ne s’acharne pas à fabriquer des Eurosceptiques à la chaine??

    À 82 ans je continue à être un honorable Tireur Sportif C’est mon dernier sport pratiqué… vieillesse oblige. S’il vous plaît ne m’en privez pas!

    Courtoisement

    Bernard Laudon, Club de Tir des Maures, France

    ANNEXE

    Les armes sont réparties en catégories A B C D suivant leur dangérosité.

    A- Interdites: avions de chasse, canons, chars, bombe H, mitrailleuses, fusils d’assaut.
    ———————————————————————————————– pas concernés.
    B- Soumises à autorisation: carabines semi-automatiques, revolvers, pistolets.
    C- Soumises à déclaration: carabine de chasse à répétition, Winchester 1894.
    D-1 Soumises à déclaration:Fusil de chasse tirant 1 coup par canon.
    D-2 Armes dont l’acquisition et la détention sont libres : Cette catégorie comprend les armes neutralisées, les armes historiques, les armes blanches, les armes à air comprimé d’une puissance à la bouche inférieure à 20 joules.

    Pièces à fournir à la Préfecture pour obtenir une autorisation d’achat d’une arme de catégorie B

    -Un imprimé Cerfa12644*04 dûment complété: dont catégorie et type de l’arme demandée ainsi que la liste, immatriculation, description des armes de catégorie B déjà détenues.
    ihttps://www.formulaires.modernisation.gouv.fr/gf/cerfa_12644.do
    en outre:
    -Copie d’une pièce d’identité en cours de validité.
    -Acte de naissance avec les mentions marginales.
    -Copie de la facture d’un coffre ou d’une armoire forte ou photo et attestation sur l’honneur.
    -Copie de la licence fédérale de l’année en cours, validée par le médecin).
    -Original de l’avis favorable de la ligue régionale de la FFT et du président du club. (feuillet vert signé).
    -Copie du Carnet de Tir des 3 dernières années (3 Tirs contrôlés par année).
    -une enveloppe affranchie avec AR (accusé de réception).

    Si accordée, l’autorisation sera délivrée en deux exemplaires portant numero de l’autorisation, dates de validité, signature du Préfet. Elle est valable 5 ans mais peut être retirée à tout moment.

    Autorisation préfectorale en main, l’arme ne pourra être achetée qu’auprés d’un armurier, ou, s’il s’agit d’un achat à un particulier, en présence d’un armurier ou d’un officier de police judiciaire qui devra mentionner sur chaque exemplaire:

    Type, Marque, Fabricant, Pays d’origine, Modèle, Calibre, Matricule, Système d’alimentation, Mode de wpercussion, Type de canon, Classement, Munition, Nature, Quantité, Date de livraison, Nom ou Raison sociale du vendeur, Adresse, Cachet de l’armurier.

    L’exemplaire 2 est retourné à la préfecture par l’armurier, le 1 est conservé par le détenteur.

    Transport de cette arme: uniquement entre domicile et club de tir. Sauf dérogation pour compétitions inter-clubs etc. Lors du transport l’arme doit être soit cadenassée soit démontée.

    Ces informations sont entrées dans le fichier AGRIPPA*. En théorie il est impossible de perdre la trace d’une arme. Si un jour elle était perdue ou volée il n’est pas concevable que son propriétaire, sachant les ennuis qu’il encourrait s’il en était fait un usage criminel, néglige de faire une déposition.

    L’arme est traçable, jusqu’à sa destruction comprise, tant qu’elle reste dans le domaine légal. Et s’il arrive qu’une arme transite du légal vers l’illégal, l’autorité connait tout de son histoire.

    LA COMMISSION EUROPÉENNE, MAINTENANT SUIVIE PAR LE CONSEIL, LAISSE ENTENDRE QU’IL Y A POROSITÉ ENTRE LE PARC LÉGAL ET LE PARC ILLÉGAL. QU’ELLE PROUVE DONC SES DIRES… AU CAS PAR CAS.

    AGRIPPA*- Il semblerait qu’AGRIPPA comporte des erreurs du fait que les données y sont recopiées à partir de formulaires Cerfa remplis à la main. À quand la saisie informatique directe? Que les autorités s’occupent donc de faire fonctionner ce qui existe avant d’aller chercher des poux dans la tête des braves gens!

    Voir:

    RECLAMEZ VOS FICHES DE SITUATION AGRIPPA!!!

    http://www.armes-adt.fr/2015/08/03/reclamez-vos-fiches-de-situation-agrippa/

Leave a Reply